Joseph Camilleri
retraité, résident à Marseille.  — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Réponse publiée le 4 août 2019 à 07h45
Y a encore des gens qui croient...suite...
 

Depuis les attentats du 11 sept. 2001, la solidarité entre les polices se sont renforcées contre la lutte du terrorisme. La coopération militaire franco-algérienne n'a en revanche pas bénéficié de la même continuité. Depuis les émeutes de 1992, la France a suspendu les activités bilatérales et surtout a arrêté la livraison d'armes à l'Armée Nationale Populaire. En  2004 Alliot-Marie ministre de la défense officialise la refondation des relations militaires. La complexité des rapports franco-algériens n'a pas tardé à remettre en cause le succès diplomatique. Au-delà des difficultés inhérentes à la dimension passionnelle de la relation franco-algérienne. Il existe des interrogations sur la capacité de la France  à déployer en faveur de sa coopération militaire avec l'Algérie un partenariat. Les exportations d'armes demeurent très basses. L'approche des USA a finalisé l'adhésion de l'Algérie à l'OTAN. C'est pour cela qu'à mon avis, aujourd'hui, je vois une forme d'indépendance de l'Algérie vis-vis de la France.

Ne manquer aucune publication de Joseph Camilleri en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires