Sujet initial: Rester ou mettre le(s) voile(s)
...
Jehan Augustin IZOARD
Auteur dramatique édité chez Atramenta.net.  — Europe du Nord
Réponse publiée le 19 octobre 2019 à 11h16
Rester ou mettre les voiles (III)
 

L'angélisme de certains est une belle vertu mais je doute qu'à terme elle soit très productive.

 

La pauvre malheureuse prise à partie dans l'enceinte du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté pour port ostentatoire d'un voile salafiste dans l'espace public n'a pas besoin d'un idiot utile (ou d'un Camilleri) pour la défendre. Sachez qu'elle est apte à le faire elle-même puisqu'elle pratique des sports de combat, dont la boxe. Cela nous indique donc qu'il n'y a pas lieu de la plaindre dans son rôle d'épouse soumise cantonnée à la cuisine. On peut même dire qu'elle est plutôt émancipée... sauf si cela fait partie d'un rituel d'entraînement en vue d'un futur attentat.     

 

 La notion d'espace public reste floue puisque le port du short n'est pas davantage toléré dans des lieux de culte. Et il est superfétatoire de nous infliger un cours sur la voilette sachant qu'à une autre époque nos armées faisaient la guerre en dentelle (cf le sketch de Roger Pierre et JM Thibaud).

 

Dans le même ordre d'idée, l'imam de Gonesse pourtant connu pour ses propos salafistes prêchant le djihad vient d'être relâché. J'ai la faiblesse de penser que vous ne compatirez pas sur le sort de ce pauvre religieux qui  "exprime librement" son désamour de la France.

Ne manquer aucune publication de Jehan Augustin IZOARD en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires