Le Monde d'Après... Vous !
Menu
Sujet initial: L'ailleurs, c'est les autres
...
Réponse publiée le 17 mai 2020 à 14h45
2 minutes
Aucun commentaire
Réponse etc.
 

-Réalisme ne signifie pas défaitisme.

 

-Que font les humains, et avant tout ceux du néolibéralisme qui imposent leur puissance à tous et leurs pollutions, ainsi que la chute du nombre d’espèces et l’affaiblissement de certaines d’entre elles (abeilles) par un dérèglement climatique inDENIable ? Une destruction lente de la planète -c’est-à-dire le pire des scénarios- et peut-être même seulement une modification de celle-ci -mais de quels Droits ?

 

Reste à convaincre en premier lieu les populistes, c’est tout l’enjeu (on sait qu’ils veulent gagner du temps (ou en perdre) pour leurs seuls intérêts personnels voire leurs luxueux avantages) et c’est précisément pourquoi on va droit dans le mur.

 

Tout ne se vaut pas surtout quand il y a un DANGER (et même à vraiment vouloir supposer que ce soit seulement un risque, il n’est pas à prendre).

 

Car il faut faire confiance aux intellectuels et, en l’occurrence aux (grands) scientifiques (et, dans le même temps, à la jeunesse qui va dans la rue pour les défendre).

 

-Les efforts ne sont pas absolus car ce sont toujours les plus forts (les hommes, les valides) qui sont favorisés et, d’ailleurs, qui leur a mis le pied à l’étrier, qui leur a permis d’être où ils sont ? Un système équitable de justice sociale ? Ne sont-ils pas surtout nés quelque part (un pays, une famille) avec les conditions pour pouvoir réussir (un réseau territorial ou relationnel, la chance…) ?

 

Quel mérite : n’est –il donc pas relatif/à relativiser –malgré l’Ecole républicaine ?

 

Il existe des ordres de grandeur. En effet, une petite inégalité peut être acceptable en fonction du mérite, de la volonté ou ténacité réelle (en veillant à ne pas occasionner d’excès à l’image du burn out par exemple) mais pas une inégalité exponentielle comme celle à laquelle on assiste actuellement.

 

Cela rejoint le fait que les « petits » métiers doivent être revalorisés. L’éternel débat –clivant- consistant à se poser la question de savoir si les chômeurs sont responsables de leur chômage reste étonnamment d’actualité. Ne serait-ce pourtant pas là une injustice de plus que de leur faire ce reproche ?

 

Et rendre service aux autres, être conscient d’être véritablement utile, peut aussi être désintéressé (associations caritatives à but non lucratif par exemple). C’est peut-être aussi un excès (inverse) mais c’est une vraie solution.

 

-Les médias sont des moyens, de simples intermédiaires : ils peuvent justement (davantage) être neutres et faire le lien entre les citoyens (qui devraient pouvoir s’exprimer légitimement) et les élites politiques (qui devraient vouloir les entendre).

 

Un peu de pragmatisme s’avère indispensable mais une dose d’utopie ne nuit pas (car elle permet de prendre du recul…et l’optimisme).

Ne manquer aucune publication de Séverine Alfarero en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Réponses
Politizr Le Monde d'Après... Vous !
Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr, le débat cessa faute de "débatteurs", merci à tous ceux avec qui j'ai pu échanger …  — Cahors (Lot)
0
Réponse publiée le 20 mai 2020 à 17h55
Voir les commentaires