Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Pertuis (Vaucluse)
Réponse publiée le 29 juillet 2019 à 14h31
Rectificatif succession Gaston Defferre
 

A l'attention de Monsieur Camilleri

 

Bonjour Monsieur,

 

Vous avez parfaitement raison sur la succession de Gaston Defferre qui fut maire de Marseille sans interruption pendant près de 33 ans entre mai 1953 et mai 1986. Son successeur direct fut bien le professeur Robert Vigouroux, neurochirurgien très connu dans la cité phocéenne. Cependant, au niveau politique, Vigouroux n'a sans doute pas marqué une véritable empreinte sur la ville et, faut-il le préciser, celui qui avait fait en 1989 le grand chelem électoral n'a pu s'imposer par la suite au niveau municipal, lâché par le parti socialiste qui lui préféra alors un autre candidat.

 

Seulement, Gaudin a toujours fait référence à "Gaston" (on ne sait pas pourquoi exactement). C'est une habitude chez lui et, personnellement, ayant assisté à plusieurs reprises à des interventions de l'actuel maire de Marseille, j'ai pu constater que ce dernier se plaisait de rappeler souvent le nom de "Defferre", parfois en égratignant le personnage, un plaisir qu'il se donne assez fréquemment  histoire d'amuser la galerie.

 

Quant à la photo qui traîne sur son bureau, Gaudin s'en sert comme une sorte de fétiche, juste pour la vue des journalistes ou de certains visiteurs, sachant qu'en privé, il préférerait aussi la glisser dans un tiroir, si l'on en croit certains proches du maire. La certitude est que Gaudin a voulu imposer sa politique dan la ville de Marseille. Mais il a pris en fond de décor l'époque defferriste en utilisant notamment dans son bureau, une partie du mobilier de "Gaston" dont l'ancien fauteuil du "maire illustre" comme il se plait à le dire et à le répéter. 

 

Pourquoi donc faire resurgir ainsi le fantôme de Defferre ? Les journalistes ont souvent posé la question à Jean-Claude Gaudin, mais ce dernier n'y a jamais répondu clairement. Pourtant Gaudin semble avoir son franc-parler, mais il sait toujours contourner une situation quand il se retrouve dans l'embarras. C'est du Gaudin pur, du Gaudin tout craché, quasiment incontournable.

 

Pierre Reynaud

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires