Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr, le débat cessa faute de "débatteurs", merci à tous ceux avec qui j'ai pu échanger …  — Cahors (Lot)
Réponse publiée le 27 juin 2020 à 12h45
1 minute
Aucun commentaire
Oui, mais du temps pour tous ... Quand on se sent concerné, on le trouve !
 

Bonjour à Lionel et à tous.

 

La comparaison avec les jurés d’assises revient souvent. Toutefois je nuancerai de la manière suivante …

 

Ce que l’on demande à un juré d’assise, c’est de venir sans idées, sans aucun a priori sur l’affaire jugée, et de ne se faire son opinion que sur les infos échangées pendant l’audience.

 

Par contre, pour conduire la vie de nos communautés (de locales à nationale, européenne, etc.) il me semble bien mieux, voire indispensable d’avoir quelques idées sur la chose, et d’avoir quelque chose à proposer.

 

C’est pourquoi je trouve absurde de faire des conventions (ou similaires) avec des citoyens tirés au sort dont certains n’ont sans doute rien à proposer et se contenteront de cautionner les idées de quelques influenceurs.

 

Donc quelle solution ?

 

Simple en 2 points :

 

• Des permanents, tous élus, animent toutes les instances gérant ce qui a une influence sur nos collectivités. Bien sur les instances communautés, départementales, nationales, etc. mais, même si cela peut encore paraitre un peu utopique les grandes entreprises car ces dernières influent sur nos vies autant que municipalités, conseils départementaux, etc.

 

Ces élus travaillent à plein temps, c’est un emploi comme un autre, et ils sont naturellement rémunérés équitablement pour cela.

 

• Tous les citoyens sont concernés par les décisions des instances et entreprises. Ils doivent donc à tout moment pourvoir s’exprimer sur tout sujet de leur choix : exprimer les tendances d’évolution souhaitées, pouvoir changer d’avis en fonction de la connaissance du sujet, …

 

Les médias et influenceurs (politiques, associations, syndicats, etc.) argumentent afin de mobiliser le plus grand nombre.

 

Ceci est un droit mais pas un devoir. En effet, au nom de la liberté, un citoyen doit pouvoir se désinteresser de l’organisation de notre société, mais naturellement il n’est alors plus légitime ni crédible pour « raler » et critiquer ce que les autres ont mis en place.

 

Ce droit de s’exprimer, pour tous, n’a aucune raison d’être rémunéré : on ne va quand même pas demandé à être payé quand on va voter

Ne manquer aucune publication de Baudouin Jayles en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Réponses
Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr, le débat cessa faute de "débatteurs", merci à tous ceux avec qui j'ai pu échanger …  — Cahors (Lot)
0
< 1 minute
Aucun commentaire
Réponse publiée le 27 juin 2020 à 12h49
Voir les commentaires