Joseph Camilleri
retraité, résident à Marseille.  — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Réponse publiée le 4 août 2019 à 16h02
MARSEILLE ...
 

@ Pierre Reynaud. Votre scénario tient bien la curiosité des lecteurs que nous sommes ; il reste dans l'actualité marseillaise d'aujourd'hui. 

 

Si j'avais votre talent de scribe  Je suis certain que je ne pourrai pas m'éviter d'être répétitif, assommant, râlant...sur les trois thèmes suivants :

 

 1er: Les jeunes (guetteurs ou nourrices ou encore vendeurs), certains mineurs à partir de juste 15 ans (50 euros par jour)... Années noires de fusillades à la kalachnikov à Marseille. 

 

2 eme : Le rapport récent d'une commissaire divisionnaire de Marseille précisant que ce trafic alimentait entre 1500 et 2000 clients par jour, imaginez de regrouper ce nombre sur plusieurs cités marseillaises !  Ce deuxième paragraphe me laisse tellement stupéfait : je trouve méprisant "se laisser, consentir, permettre, cet abandon,  et de devoir supporter cette situation...

 

3eme : La valse des Préfets de Police à Marseille depuis DIX ans, comment voulez vous tenir une ville ! Ils ne tiennent pas plus de deux ans de suite.  Comment comprendre ? Comment faire comprendre à nos élus à nos dirigeants...qu'il faut plus de deux ans ...!  (pour l'avant dernier Laurent Nunez transféré pour devenir le bras doit de C. Castaner).

Ne manquer aucune publication de Joseph Camilleri en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires