Joseph Camilleri
retraité, résident à Marseille.  — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Réponse publiée le 9 août 2019 à 06h18
Les députés sont payés avec nos impôts.
 

L'heure est grave, et la viande bovine canadienne, américaine, polonaise, brésilienne est à nos portes. Nos députés qui par leurs votes s'expriment au nom du peuple ; qu'ils n'oublient pas qu'ils doivent défendre nos intérêts. Ils sont là par notre volonté. Les privilèges qui les ont que trop nourris depuis des décennies doivent cesser. Retenez ces mots là ; ils nous doivent la loyauté ; et l'appliquer face aux français ; et si certains se sentent assiégés dans leurs permanences qu'ils montrent leurs courages, et n'oublient pas, que cette démonstration n'est que le reflet de  la colère des agriculteurs, des éleveurs qui ne gagnent pas leur vie aujourd'hui. Nos gouvernants sont là pour défendre nos revendications et voter les réformes dont la France a besoin.

Ne manquer aucune publication de Joseph Camilleri en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires