Joseph Camilleri
retraité, résident à Marseille.  — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Réponse publiée le 28 août 2019 à 11h16
Les agriculteurs, la justice...
 

Ils veulent arriver à nous faire accepter le faux pour le vrai. Votre intervention est louable, comment faire accepter aux administrés l'attitude de la Préfecture face à cette situation. Vous avez bien saisi, que cette décision est voulue afin d'entériner cette demande faite  par le maire Daniel Cueff, Ils veulent stopper cet arrêté anti-pesticide. Et le Glyphosate continu à faire parler de lui en France. Savez vous que notre pays a été le principal utilisateur de ce pesticide en Europe. Il n'y a pas de quoi s'en réjouir, Aujourd'hui en France la consommation est de 100000 tonnes de produits 'phytosanitaires'. Comment ne pas comprendre qu'en septembre, les agriculteurs Gilets Jaunes ne reviennent pas sur les pavés des Champs Elysées. Un tout petit exemple : mettez vous un cours instant, à la place d'un Apiculteur qui a perdu toutes ses abeilles cet été en raison de cet insecticide.

Ne manquer aucune publication de Joseph Camilleri en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Réponses
Michel Trouche
73ans, retraîté assurances principalement dans la branche règlement de sinistres, gestion générale des contrats des particuliers, PME-PMI, et comptabilité de charges d'agence (salaires, dads1, dads2, prélèvements sécu et retraîte, FNApl etc ...)  — Lectoure (Gers)
0
Réponse publiée le 28 août 2019 à 17h52
Voir les commentaires