Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
Jean-Claude LASSAUX
75 ans, fils d'agriculteur Ingénieur agronome, BTS de bureau d'études et CAP Ajusteur Professeur d'initiation à la technologie 10 ans cadre dans l'industrie, métallurgie et textile 30 années de coopération en pays tropicaux Retraité  — Peyrehorade (Landes)
Sujet publié le 15 mars 2019 à 09h26
1 minute
Aucun commentaire
Valeur du travail et rentabilité
 

Les entreprises justifient les bas salaires dans un soucis de rentabilité. Ça peut se comprendre, par ailleurs aux différents niveaux une "grille" des salaires permet à tous les salariés de se situer au sein de l'entreprise et dans ce cas les différences de salaires s'expliquent par la qualification des uns et des autres. La richesse du pays  de la production des entreprises, industrielles et de plus en plus commerciales.

 

Comment comprendre les salaires élevés d'une multitudes de gens qui ne produisent rien ?

 

Un éboueur au smic n'est -t-il pas aussi utile à l'état que le directeur(e) de la banque de France  à 35000 € ?   Imaginons Paris sans ramassage d'ordure pendant 1 mois ? On peut penser à toutes sortes de situations identiques.

 

Nous avons en France une multitude de salaires non productifs aux alentours de 15000 € par mois, ils sont faciles à répertoriés (un exemple récent a fait scandale). On peut les trouver dans les "commissions" "conseils" éco ou social ou d'"état"......Il ne s'agit pas de redistribuer cela ne ferait que peu par personne quand nos hauts fonctionnaires avisés de Bercy sont capables de prendre 5 € par tête en jouant sur les grands nombres ! Il s'agira simplement de justice sociale. Ces salaires qui n'ont pas de justification de rentabilité sont payés grâce à l'impôt et à la TVA. Leur réduction pourrait simplement être répercutée sur la TVA.

Ne manquer aucune publication de Jean-Claude LASSAUX en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires