Gilets Jaunes, Colère Noire?

Gilets Jaunes, Colères Noires

Exprimez votre avis sur ce mouvement ou voir les opinions déjà exprimées!

Je m'exprime!
Lionel Bouzonville
Profil certifié
Ex-Conseiller Municipal de Foix (2007-2014)  — Serres-sur-Arget (Ariège)
Sujet publié le 9 décembre 2018 à 19h03
Une mobilisation hors norme!
 

Après 1 mois de mobilisation, je livre ici quelques-unes de mes réflexions sur ce mouvement assez incroyable.

 

La puissance de mobilisation de Facebook

3

Décrié pour de multiples raisons, Facebook a prouvé à cette occasion qu'il restait LE réseau social, en permettant à des milliers de personnes de se retrouver autour d'une cause commune. Il ne s'agit pas des "réseaux sociaux", mais de Facebook, uniquement.

 

A titre de comparaison, Twitter est très sympa pour suivre des "live" mais est clairement limité à une catégorie beaucoup plus réduite de la population.

 

Partis Politiques et Syndicats hors jeu

1

Un des aspects les plus frappants de cette mobilisation, c'est bien sûr le fait qu'aucun parti politique ni syndicat n'ait réussi à le pressentir ni le canaliser en amont.

 

Bien sûr, à partir de son émergence, on a assisté à un concours de récupération spectaculaire... mais la plupart des participants, du moins ceux qui n'étaient pas politisés au départ, sont restés et restent très méfiants.

 

Fin du mois contre fin du monde

1

Autre élément, la collision de 2 sujets souvent opposés par les élites et les médias, le fameux match "pouvoir d'achat" VS "écologie".

 

Réjouissons-nous au contraire de voir ces 2 sujets en pleine "confrontation": les conclusions émergent finalement de façon assez évidentes et on peut enfin lire qu'une politique écologique ne pourra se faire qu'avec l'accompagnement pour les plus modestes et plus généralement l'assentiment de la population pour les mesures de transition.

1

Les jonctions des marches pour le climat et des manifestations des gilets jaunes sont à ce titre très encourageantes.

 

Plus de démocratie ou dictature éclairée

 

Autre point passionnant, les conclusions radicalement opposées qui émergent autour de la volonté de "renverser la table" au niveau de notre démocratie représentative. Certains se tournent vers la "démocratie participative" quand d'autres proposent la mise au pouvoir d'un ancien général...

1

Au final, réjouissons-nous de voir arriver sur ces questions centrales,  habituellement réservées aux "Sciencespo", de nouveaux citoyens jusqu'à présent plutôt "déconnectés" de la réalité démocratique... De bons débats sur l'intérêt de fluidifier et de dépoussiérer notre système démocratique en perspective!

1

Violence

1

Autre élément incontournable associé au mouvement, la violence, condamnée comme un seul homme par tous les médias et politiques. Au delà du phénomène des "casseurs dans les manifs", il y a eu beaucoup d'éruptions violentes en régions, à cause en particulier des blocages des automobilistes. Mais la violence est une forme d'expression politique auquel on pouvait s'attendre, surtout à partir d'un mouvement aussi spontané et non encadré, ce n'est pas en France qu'on peut s'en étonner...

 

Médias et politiques parisiens

1

Je pense surtout que les élites parisiennes médiatiques et politiques, phénomène typiquement français, n'ont pas pris assez vite la mesure du phénomène: une colère noire, une mobilisation massive et horizontale, une organisation improvisée et une détermination forte...

 

N'hésitez pas à donnez vous-aussi votre point de vue!

Ne manquer aucune publication de Lionel Bouzonville en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Réponses
Domino Nassara
59 ans , au chômage, triple pontage en 2011, séparé, condamné à mort par le système en septembre 2019 sans doute même avant  — Dournazac (Haute-Vienne)
0
< 1 minute
Aucun commentaire
Réponse publiée le 25 mars 2019 à 18h36
Voir les commentaires