Jehan Augustin IZOARD
Auteur dramatique édité chez Atramenta.net.  — Europe du Nord
Sujet publié le 29 mai 2019 à 21h19
2 minutes
Aucun commentaire
Quel avenir pour LR ?
 

Après les résultats catastrophiques des élections européennes la question de la disparition du parti peut se poser, pour diverses raisons.

 

1) On ne présente pas à la Présidence de la République un candidat qui est impliqué dans des détournements de fonds sans subir un "choc en retour".

 

2) On ne se prétend pas héritier du Gaullisme en trahissant sans vergogne son modèle comme Sarkozy en courant après une intégration de la France dans l'OTAN. Ce qui est justifié pour des pays d'Europe de l'Est voulant se mettre à l'abri des ambitions territoriales du nouveau tsar de Moscou l'est moins pour un pays disposant de la dissuasion nucléaire et affirmant son titre de puissance mondiale. Cet "alignement"intempestif est loin d'être productif car les USA ont des objectifs militaro-industriels qui ne sont pas toujours compatibles avec les intérêts français. Le boycott iranien en est l'exemple le plus flagrant et le fait que la politique antiterroriste des USA s'arrête en Arabie Saoudite ou au Qatar a de quoi laisser songeur surtout lorsqu'on voit que la communauté internationale n'intervient guère au Sahel ou au Nigéria gangréné par Boko Haram. C'est aussi la raison pour laquelle il faut prôner une autre approche que celle de la France-Afrique !

 

3) On sait depuis de nombreuses années que la Droite (ce qui devrait être le nom d'un nouveau parti parce que Les Républicains n'est pas mobilisateur même si TOUS les électeurs ET TOUS les partis sont républicains) ne doit plus courir après les thèses anti-immigrationnistes du RN car le slogan de la famille Le Pen "Les Français préfèrent l'original à la copie" se vérifie à chaque élection. De plus, le RN a élargi sa base en changeant sa position vis-à-vis du Frexit.

 

4) On doit s'assumer clairement pour se différencier au lieu de pratiquer une politique à géométrie variable qui consiste à faire reposer ses échecs sur le dos de l'Europe ou d'un candidat peu chanceux. La Droite est avant tout un parti mondialiste (Sarkozy nous l'a prouvé en ratifiant un traité que les Français avaient rejeté !). Comme LREM. La base historique gaullienne voudrait que LR défende le patronat (Pas celui qui délocalise et échappe à l'impôt en fraudant). Mais AUSSI les petits (PME/PMI) et les Artisans qui galèrent et subissent une taxation abusive. La véritable droite c'est celle de la liberté d'entreprendre. Pour atteindre cet objectif il est indispensable de faire un protectionnisme intelligent.

 

5) Quant à la base chrétienne, il y a longtemps qu'elle est battue en brèche notamment lorsqu'on laisse construire 49 mosquées dans une ville comme Marseille. Cet axe serait plus audible si les maires LR via le jumelage et la Francophonie développaient une coopération constructive permettant aux migrants d'avoir un avenir chez eux. Ces points repositionneraient LR en montrant que le commerce international peut être moins destructeur qu'en signant des traités privilégiant les produits des antipodes. Mais il est AUSSI certain que si LR s'entête son déni de la réalité lui coûtera très cher autant sur son aile droite qui rejoindra le RN que sur son aile gauche qui rejoindra LREM après une nouvelle défaite aux municipales. La chronique d'une mort annoncée se traduirait par le maintien d'un leader peu charismatique et d'une stratégie inadaptée.

Ne manquer aucune publication de Jehan Augustin IZOARD en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires