Charlotte Marchandise
Profil certifié

Adjointe à la maire de Rennes, déléguée à la santé et l'environnement

Présidente du Réseau Ville-Santé de l'OMS

Première candidate citoyenne à #présidentielle2017 via @democratech

Formatrice, experte en santé urbaine

 — Rennes (Ille-et-Vilaine)
Sujet publié le 17 juin 2016 à 15h34
3 minutes
1 008 vues
6 commentaires
Pour une présidentielle citoyenne, osons une candidature collective
 

Nous sommes beaucoup à vouloir une démocratie réelle, qui mettrait au centre l'humain, la transversalité, la coopération. Nous aspirons à sortir d'une république centrée autour d'une seule personne et créer une assemblée constituante, formée par les citoyens. Dans cette assemblée, le débat représenterait l'ensemble de la société et chercherait à trouver des consensus. Il amènerait à construire des projets collectifs en faveur de l'intérêt général pour répondre aux urgences démocratiques, humanitaires et climatiques, avec des élus qui ne seraient plus des professionnels de la politique. Une démocratie pour agir et non plus pour subir. Une démocratie tolérante, emplie d'humanité.

 

Bien sûr beaucoup s'engagent chaque jour pour une société plus juste, dans leur famille, leur quartier, au sein des associations, de l'éducation populaire, au niveau local ou national et international. Cependant, l’action de la société civile est renforcée si elle peut compter sur le courage politique. Elle espère tout au moins l'influencer. Si bien ententu les associations font bouger les lignes, la capacité des partis traditionnels à répondre aux interpellations, ou même à les entendre est plus qu'incertaine. De plus en plus de français se sentent dépossédés et votent blanc (malgré la non-reconnaissance de cette expression citoyenne), ou ne votent plus. Et cela n'a pas l'air de préoccuper outre mesure ceux qui sont élus avec parfois seulement 15 % des voix des inscrits sur les listes électorales.

 

L'élection présidentielle de 2017 se présente comme une répétition des années passées.

1

Pour ma part, je ne supporte pas l'idée d'un deuxième tour Parti Socialiste ou Les Républicains face au FN. Je n'ai jamais adhéré à un parti, et je n'en vois toujours pas qui fasse une proposition à laquelle je puisse croire. Plus encore, je ne vois pas de candidat(e) se présentant avec un collectif, une équipe, souhaitant sincèrement ramener ceux qui ne votent plus, faire sens commun, capable de rassembler plutôt que cliver et cloisonner.

 

Il est vrai que l'élection présidentielle est sans doute la plus difficile à transformer,tant elle favorise un leader plus qu'un projet, une grosse machine qui coûte cher financièrement et humainement. Mais pour réussir à nous débarrasser de la fonction présidentielle actuelle, il faut changer de constitution. Pour cela, il nous faut élire un(e) président(e) qui s'engage à prendre comme première mesure, si ce n'est la seule, celle de sortir de la Vème République.

 

Je ne pense pas que ce président, cette présidente, puisse être issu(e) du système partisan actuel. Je suis convaincue qu'il nous faut imaginer un projet coopératif, égalitaire et paritaire pour relever ce défi démocratique.

 

C'est pour ce projet-là que je me présente, via LaPrimaire.org, en tant que candidate citoyenne. Ce n’est pas une évidence, pas un coup de tête, et encore moins un projet de carrière.

 

Me présenter est un acte de résilience.

 

Me présenter c’est prendre mes responsabilités. Ne plus attendre l’homme ou la femme providentielle qui viendra nous sauver, mais considérer que je suis co-responsable de la situation actuelle, et légitime au même titre que n’importe qui pour contribuer à créer des réponses, des projets, des futurs. Je me présente avec mon parcours professionnel varié et atypique, avec mes engagements associatifs depuis 20 ans, mes deux ans d'élue locale citoyenne, avec mes compétences à partager - santé, environnement, numérique, éducation-, et mes fragilités. Je me présente surtout avec ma confiance en l'Autre. Si le discours politique national actuel va chercher le pire en chacun, le repli, l'exclusion, je suis convaincue que nous pouvons construire un projet politique solide, généreux et bienveillant, et concrétiser cette vision.

1

Dans cette transformation profonde, tout le monde est invité à se présenter. Alors des dynamiques se créent au-delà des tendances et des parcours de vie, avec l’ambition de voir loin, pour le bien commun.  Ainsi je m'engage pour que nous aboutissions à une candidature citoyenne partagée, faite des richesses des uns et des autres, autour d’un changement structurel du système.

 

J'appelle à ce que le processus de la Primaire trouve une trajectoire commune avec les autres initiatives de primaires citoyennes. Cette expérimentation transparente et ouverte est la possibilité d'inscrire une nouvelle étape dans l'histoire française, une révolution citoyenne et pacifique. Elle a le potentiel de rendre toute sa noblesse au mot politique, et nous donner pour demain l'espoir d'un monde meilleur, coopératif, créé par et pour tous.

Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires