Frédéric GEHIN
Profil certifié
Cadre territorial Républicain Humaniste et militant associatif 43 ans Marié, deux filles  — Corbelin (Isère)
Sujet publié le 9 mai 2018 à 09h18
1 minute
127 vues
Aucun commentaire
Par Jupiter ou le triomphe du populisme de gauche
 

Charline Vanhoeacker fait la couverture de "Télérama " et est la nouvelle égérie du milieu bien-pensant de gauche, celui qui commente mais qui fait peu, qui s'indigne par tweets interposés et pétitions, mais qu'on ne retrouve guère sur le terrain quand il faut agir concrètement, qui vénère Mai 68 mais qui s'indigne quand son train a du retard ou est annulé pour cause de grève.

 

Avec ses deux acolytes (Meurice et Fromet, Alex Vizorek étant beaucoup plus amuseur que polémiste), elle assaisonne l'actualité à sa sauce de 17 h à 18 h sur France Inter et le matin avant 8 h.

 

Pour elle, tout est simple, pour ne pas dire simpliste et caricatural; la droite c'est l'ennemi, Macron un dictateur en puissance à la solde du Medef, les nouveaux députés des godillots incompétents, et les combats de gauche (y compris les plus antirépublicains comme les occupations de facs) justes et bons.  Ce sectarisme tranquille, que les français ont pourtant rejeté l'an passé, irrigue la plupart des interventions de l'équipe.

 

Ajoutez à cela un peu d'antiparlementarisme (les élus sont forcément corrompus ou incompétents), de rejet des élites (dont cette fine équipe fait pourtant partie), d'humiliation tranquille des militants de partis (dans la chronique de Meurice) voire de théorie de complot (chère à Frédéric Lordon, autre nouvelle icone de la gauche radicale) comme dans le récent sketch sur le compteur Linky. On ne sait pourquoi ce compteur est dangereux, on apprend qu" ils " veulent nous arnaquer, on ne sait qui, on ne sait quoi...

 

Si encore, selon la jurisprudence "Desproges", c'était drôle ou juste mais les fulgurances humoristiques sont de plus en plus rares...

 

A croire que les jupitériens aient décidément fait l'année de trop .

Ne manquer aucune publication de Frédéric GEHIN en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires