Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Pertuis (Vaucluse)
Sujet publié le 29 juillet 2019 à 08h45
1 minute
Aucun commentaire
Municipales 2020 à Marseille : Gaudin, la fin d'un règne.
 

Maire de Marseille depuis 1995, Jean-Claude Gaudin a déclaré ne plus se représenter aux municipales de mars 2020. Fatigué en raison de son âge, mais aussi usé par la politique, il veut prendre du recul et ne plus avoir la lourde responsabilité de gérer la 2ème ville de France. En évidence, la politique l’intéresse toujours, mais, comme il le laisse entendre d’une manière ou d’une autre, tout devient de plus en plus compliqué de nos jours, surtout quand les amis d’une époque oublient les bienfaits du « maître » et pratiquent sans état d’âme la haute trahison.

 

Le monarque Gaudin, très courtisé encore voici quelques années, ressent aujourd’hui le goût amer d’une fin de règne où les « rapaces » attendent avec impatience le moment où ils pourront s’emparer de l’Hôtel de Ville.

 

Aussi, arrivé aux termes d’une longue carrière politique, Jean-Claude Gaudin se retourne sur un passé de nombreuses victoires, mais aussi de tumultes et de revers cinglants. Dans son bureau de la mairie, trône une photo de Gaston Defferre. Étrange à priori, mais Gaudin précise en s’esclaffant : « c’est parce que j’y suis aussi ».

 

En fait, le successeur de « Gaston » tient à sa place dans la légende de la ville, lui qui a su conquérir la première place avec obstination et habileté aux termes de grandes campagnes … au couteau !

 

Et Gaudin de répéter souvent : « Ils me prenaient de haut, mes collègues de la droite, tous médecins, patrons ou avocats. Mais c’est moi qui suis assis dans le bureau. »

 

Pour lire la suite, cliquez ICI

 

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires