Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
Politizr Le Grand Débat National Écologie METTRE LE PAQUET SUR L'ÉCOLOGIE
Sujet publié le 11 février 2019 à 14h30
METTRE LE PAQUET SUR L'ÉCOLOGIE
 

En finir avec les renoncements. C’est la priorité des priorités, y compris et surtout dés maintenant même si dans les sondages cette question est à la traîne. On va droit dans le mur, et même si on agit fortement maintenant, on sait que ça continuera à se dégrader pendant longtemps avant que la courbe ne s’inverse. C’est notre responsabilité historique à l’égard des générations suivantes qui sont déjà fortement pénalisées par notre manque d’anticipation en matière de retraites.

 

Il est urgent de décarboner la planète et d’avoir un mode de vie plus responsable. Les freins mis de part et d’autre par les différents lobbies nous précipitent droit dans le mur.

 

- OUI à une fiscalité écologique significative mais qui soit affectée en totalité à cette finalité. Il faut mettre en place des obligations fortes pour modifier de manière substantielle les comportements. (faire comme pour le tabac).

 

- OUI à la taxe carbone à tous les niveaux. C’est une erreur manifeste d’avoir cédé sur ce point alors que le prix du pétrole revient à la baisse. Il faut la rétablir d’autant que des dispositifs de compensation existent. Ou alors qu’on institue une sorte de TIPP flottante de manière que le prix à la pompe ne varie pas trop pour le consommateur. Mais il faut un prix assez élevé en moyenne si on veut agir efficacement (j’ai une voiture diesel et parcourt 18000 kms/an et trouverais normal de payer le carburant plus cher) ;

 

- Faciliter le covoiturage, les liaisons par car ou « à la demande » en zone rurale en liaison avec, le cas échéant les employeurs.

 

- OUI aux 80 km/h. La perte de temps est infime sur la plupart des trajets, et si on ne sait pas encore l’efficacité de la mesure sur les accidents, cela permet de réduire la facture énergétique pour le consommateur et la planète. Personnellement je roule à 120 sur les autoroutes.

 

- Mettre le paquet sur les réformes et les financements permettant de réduire la facture énergétique (les bonnes intentions tardent trop à se matérialiser). Il faut mettre en place une démarche sérieuse par objectifs avec fixation d’un calendrier précis et des financements et qui engage l’avenir. Il faut un plan d’investissement ambitieux sur le bâti, la mobilité, le chauffage…) et un dispositif de suivi.

 

- Mettre fin au mitage en matière d’urbanisme qui est un contresens en matière d’optimisation des réseaux, de mobilité et de consommation de l’espace et s’avère contreproductif sur le long terme.

 

- Si possible au niveau strictement national, (dans la mesure où ce n’est pas de la compétence de l’Europe),taxer plus fortement les produits nocifs de toute nature pour l’environnement ou déconseillés sur le plan de la santé publique et les emballages recyclables. Ne pourrait-on pas agir par le biais de la TVA pour ces catégories de produits. En contrepartie, on pourrait baisser la TVA (taux 0 pourquoi pas) sur les produits de première nécessité ;

 

- Agir sur le prix de l’eau : fixer un forfait de base par unité (ce qui évite de pénaliser les populations les plus fragiles et met tout le monde sur un pied d’égalité), puis augmenter le prix de manière plus progressive par palier en fonction des quantités consommées par habitant.

 

- OUI à l’augmentation des énergies renouvelables mais aussi au maintien du nucléaire à un niveau raisonnable compte tenu de l’urgence climatique. On voit bien par ailleurs que certaines formes d’énergies renouvelables sont contestées et ne constituent pas la panacée. Par ailleurs, il faudra bien produire de l’électricité en grande quantité pour faire face à la croissance des véhicules électriques.

 

- Favoriser plus l’agriculture biologique et raisonnée au détriment de la grande agriculture. Agir fortement au niveau européen dans ce domaine pour faire bouger les lignes et contrecarrer les lobbies.

 

- En finir avec l’implantation irraisonnée des grands complexes commerciaux à la périphérie des villes qui « tuent » le commerce local et le lien de proximité avec la population et incite au développement anarchique de l’urbanisme

 

- faire en sorte, qu’à dépenses égales, le budget ce l’Etat et des collectivités soit plus orienté et mieux fléché sur la transition écologique et que priorité soit donnée à l’exécution des ces mesures.

 

- À titre personnel, je suis favorable à une sorte de contribution généralisée au changement climatique, assise sur le revenu et bien entendu affectée entièrement à cette finalité. Il faut bien que d’une manière ou d’une autre toute le monde participe car le réchauffement climatique, la pollution…ce n’est pas que les autres, c’est chacun d’entre- nous. QUI VEUT LA FIN VEUT LES MOYENS.

Ne manquer aucune publication de louis samoth en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires
Sujets similaires
taxer le kérosene taxer le carburant des avions au même niveau que celui des voitures. Il est inconcevable d'âtre taxé pour aller travailler et que des dizaines de riches ne le soient pas sur le carburant utilisé par les avions qui les emmènent an week-end en espagne ou... Consommation à outrance, déconnexion de la réalité, rétablir les consignes et recyclage obligatoire Nous somme dans un système capitaliste et on entretien soigneusement la population à toujours consommer d'avantage, mais ce système n'est pas viable à long terme pour notre planète et nous devrions donc évoluer vers une transition, une évolution des mœurs,... ECOLOGIE je pense qu'il faut taxer les grosses entreprises qui polluent énormément, mais aussi les carburants les bateaux de croisières et des avions.Arrêter la surproduction de materiel électronique, électro-ménager vêtements...etc qui finissent à la destruction... impossibilité de voir un spécialiste trop attente je vous explique mon problème lundi j'ai été voir un ophtalmo apres 6 mois pour avoir un rendez vous de rendez vous le plus proche a 154 km de chez moi  en plus j'avais pas le droit de conduire ( fond d`œil )donc obliger de prendre le train ... Europe Pour une Europe sociale ou les salaries et employés doivent pouvoir vivre correctement.Contre une Europe de la concurrence des salaires et des  entreprises et notamment du transport routier.Pour une Europe favorisant l'écologie dans les transports...