Le Monde d'Après... Vous !
Menu
Politizr Le Monde d'Après... Vous ! Votre Monde d'Après Le Naturalisme éthique,ou la force politique vitale,
SERGE FIORENTINI
Médecin Hospitalier naturaliste 53100 Mayenne  — Mayenne (Mayenne)
Sujet publié le 2 mai 2020 à 10h49
Le Naturalisme éthique,ou la force politique vitale,
 

C'est à dire dont la finalité est la vie en santé, ce qui équivaut à un équilibre bio-psycho-social optimal en conditions écologiques (de milieu) favorables autrement dit à la possibilité offerte à tout individu de déployer toutes ses potentialités sans entraves extérieures dans la société où il vit.                          Ainsi libération des personnes et amélioration des conditions de vie= même combat sur 2 faits de nature: la nature humaine et la Nature anthropique, y compris la nature des organisations et le fonctionnement des sociétés, et leur impact sur l'environnement ; il est clair que tout est lié et ne peut être discuté et solutionné que par une approche naturaliste, ce qui est la raison d'être même de notre conception .                                                                                  Le dénominateur commun essentiel est le comportement humain (donc la conscience de chacun), qui varie entre esprit de domination-concurrence et esprit d'entraide; le Naturalisme éthique a pour objectif de maximiser le second au dépens du premier, sans se figurer gommer ce dernier,de même que le désir de tout individu d'exprimer ses besoins et ses velléités,comme veulent le faire certaines idéologies,notamment théocratiques ou morales. Or à l'évidence, la souffrance est le lot commun le plus répandu sur terre, dont le déterminant principal est  l'esprit de domination-concurrence avec prédation des ressources offertes par la planète et par les humains.                 En conséquence, cette dérive funeste, potentiellement catastrophique, doit être considérée comme une pathologie existentielle globale (aggravée par la pandémie actuelle) et donc traitée comme une situation de soin à visée correctrice et réparatrice; autrement dit tout Citoyen du Monde devrait devenir soignant écologique et social !                                                                    Dès lors,comment s'y prendre?  Surtout, en affirmant et en appliquant les valeurs du soin reconnues : aux relations entre humains, entre humains et leur milieu naturel, ainsi qu'aux individus eux-mêmes .                                          Ces valeurs et principes reposent sur l'éthique médicale dans laquelle la dignité & l'autonomie des personnes, ainsi que la justice pour tous sont affirmées, sous peine de sanction en cas de violation des règles inscrites dans une Loi fondamentale fondatrice des bonnes pratiques en société .         Ainsi, apparaît prioritaire la régulation socio-économique de telle sorte que chacun ne puisse  plus souffrir dans la satisfaction de ses besoins élémentaires (manger et se loger principalement) et sociaux (acheter ce qu'il juge utile à son existence sans avoir à mendier, à voler,à se prostituer, à braconner,etc...); cette correction aurait déjà un impact positif important sur la sauvegarde de l'environnement et la dynamique des sociétés, comme sur les mouvements migratoires et le chomage (car en rémunérant toute activité par un salaire permanent, tout Citoyen acquiert un statut politique de producteur de richesse,et de ce fait tout migrant accueilli et adoptant la culture d'une Nation devient une ressource supplémentaire de celle-ci qui va de ce fait en tirer bénéfice...et en plus les valeurs sont respectées!)              Ensuite apparaît aussi indispensable la régulation institutionnelle, avec promotion de l'autonomie citoyenne,de la simplicité fonctionnelle, et par suite de la modération financière des instances; objectifs possiblement réalisables (il suffit de le vouloir!) si l'Etat s'identifie à la Collectivité des Citoyens; chacun d'eux devenant co-gérant et co-responsable des affaires publiques comme représentant professionnel compétent dans sa branche et comme représentant singulier autonome partageant la délibération et la prise de décision dans un domaine particulier et dans le cadre de réunions collégiales éthiques, ainsi que dans sa désignation aux instances civiles . Voilà donc quelques éléments d'analyse et de propositions,que l'on pourrait sans difficulté multiplier, à la mesure de la robustesse (car base naturaliste) et de la cohérence (car base éthique) de ce projet politique .                                                                 

Ne manquer aucune publication de SERGE FIORENTINI en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires