Michael Lopez
Profil certifié
Conseiller municipal d'opposition de Lagny-sur-Marne (77) depuis 2014. Acteur citoyen engagé pour une politique 2.0.  — Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne)
Sujet publié le 24 octobre 2016 à 11h18
4 minutes
691 vues
Aucun commentaire
Le Monsieur Bricolage du stationnement
Le Monsieur Bricolage du stationnement
 

Alors que l’on attendait Monsieur Jean-Paul Michel sur une « reprise en main de l’urbanisme », des grands projets de « parkings surélevés végétalisés » et beaucoup d’autres projets, je pense que l’on peut tous faire un constat au sujet du stationnement à Lagny-sur-Marne: les évolutions proposées à l’heure actuelle sont des « rustines ».

 

Un petit parking par ci, un autre par là, 30 places ici, 50 places là… N’a-t-on pas la possibilité de réaliser un projet d’envergure pour revoir en profondeur notre problème chronique de stationnement?

 

N’avez-vous rien d’autre à proposer Monsieur le Maire que ces micro-projets de création, réaménagement ou récupération?:

 
  • Parking « des commerçants » d’un côté (en face de l’ancien hôpital)
  • Travaux d’aménagement et convention avec l’établissement scolaire privé Saint Laurent pour récupérer des places de leur propre parking
  • Accord trouvé avec la maison des solidarités pour récupérer là encore quelques dizaines de places
  • Création de 29 places payantes en bords de Marne (20 supprimées suite à pétition)
  • Réaménagement d’autres parkings pour augmenter le nombre de places de façon toute relative
  • Modification des places de stationnement payant tout autour du square Paul Tessier qui devient tout sauf « piéton friendly » puisque pour traverser n’importe quelle rue et en particulier avec des enfants, il faut redoubler de vigilance.
  • Une circulation automobile autour de ce square qui repensée comme elle l’a été en fait beaucoup plus un rond point « d’agrément » à 440000euros plutôt qu’un square.
  • Enfin, la petite cerise sur le gâteau: une rue du chemin de fer soit disant piétonne quand tout le monde est au travail la semaine qui, pour ceux qui fréquentent les aéroports, s’assimile aujourd’hui à une zone de « Kiss and Fly » lorsque les habitants sont là (le matin et le soir). Ce qui en fait une des rues les plus paradoxales quant au partage véhicules/piétons de notre ville…
 

En agrémentant tout ce bricolage de solutions qui ne relèvent plus du bricolage mais du véritable bidouillage avec:

 
  • Navettes « fantômes » mises en places entre les parkings de périphérie dont on ne sait rien sur les horaires, rotations, et quand est-il de la fréquentation?
  • Création de macarons spécifiques pour les commerçants que le placier doit coller sur les pare-brises des véhicules concernés pour leur donner le droit à stationnement sur un parking à côté du gymnase Thierry Rey
  • Panneaux d’affichage avec plan des ersatz de parkings disséminés sur la ville
  • Malgré la situation, l’association Lagny Commerces tente tout ce qu’elle peut pour compenser ce flou artistique du stationnement en lançant l’opération des Jeunes à vélos pour transporter vos courses du centre ville jusqu’aux véhicules garés dans certains parkings (attention pas tous…) les samedis et dimanches matins.
 

Tout ceci correspond selon moi à une gestion qui n’a rien de la gestion d’envergure que Monsieur Michel promettait avant son élection.

 

Je vais vous dire ce qui pour moi serait un vrai plan d’envergure pour le stationnement à Lagny. L’investissement financier peut souvent être conséquent, mais quand on récupère 3Millions d’euros/an en impôts locaux, que l’on va récupérer 4,2Millions d’euros de charge foncière par la construction des nouveaux logements sur la ZAC des Tanneurs, que des financements ou aides sont possibles comme il y en a eu de la part du STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France) pour le parking du cinéma par le passé et enfin que les taux des crédits sont souvent sous les 1%, il y a de quoi être exigeant quant à l’envergure des projets du Maire, non?

 

Plusieurs possibilités sont envisageables quand on a vraiment une volonté et vision pour sa ville:

 
  • Rehausser le parking du Cinéma d’un étage (ce projet a déjà été étayé et est tout à fait réaliste),
  • Créer un parking aérien au-dessus du Parking Foch,
  • Exiger la création non pas d’une seule place de parking par logement supplémentaire sur le projet de la ZAC des Tanneurs, mais de 2 places par logement. Ah mais tiens, ce n’était pas une promesse de campagne ça par exemple?
  • Enfin, le méga-projet qui serait à la hauteur du caractère si unique et enviable de notre centre-ville: Un vrai parking sous-terrain au centre-ville avec un nombre de places conséquent comme 200/300 places minimum. Inenvisageable!? Vraiment? N’avez-vous pas visité certaines villes de banlieue parisienne ou ailleurs disposant de ce genre de parkings? Alors pourquoi pas nous?
 

Je ne demande qu’une chose: que le Maire ait le même niveau d’exigence financière qu’il impose aux habitants qu’il n’a d’ambition, pas pour lui-même, mais pour notre ville. En avoir pour mon argent, pour notre argent, est ce que j’estime le plus légitime. La démonstration qui nous est faite jusqu’ici pour ce sujet crucial qu’est le stationnement ne me satisfait pas. Et vous?

 

#Stationnement #Lagny-sur-Marne #Bricolage

Ne manquer aucune publication de Michael Lopez en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires