Jehan Augustin IZOARD
Auteur dramatique édité chez Atramenta.net.  — Europe du Nord
Sujet publié le 26 août 2019 à 13h01
2 minutes
Aucun commentaire
Le développement concentrique(1) : Une autre forme de mondialisation
 

Avec force graphiques les adeptes d'une doctrine commerciale ultralibérale vous expliqueront tous les bienfaits de la globalisation actuelle. S'ils sont diserts sur la réduction de la pauvreté mondiale, ils le sont un peu moins sur les nouveaux déserts alimentaires qui apparaissent au sein même des pays du G7. Ainsi les habitants de certaines villes ont du mal à se procurer des produits frais à un prix abordable (Detroit, Indianapolis aux USA  et Glasgow, Birmingham au Royaume-Uni ou les Dom-Tom pour la France). 

 

Une polémique récente sur la taxation des GAFAM montre que les premiers bénéficiaires de cet état de fait sont les monopoles privés qui détiennent le marché sans concurrence réelle. Ce qui interroge sur les motivations réelles des critiques du socialisme étatique qui privilégiait les monopoles publics.

 

La duplicité du discours se retrouve dans l'organisation de ce commerce global transformant la Chine en atelier du monde, créant une dépendance insupportable au niveau de l'approvisionnement non seulement en biens d'équipement mais aussi sanitaire (8 seringues hypodermiques sur 10 sont fabriquées en Chine ; idem pour les génériques en Inde). Si l'Italie avait un monopole exclusif sur les pizzas, la France sur le vin et les fromages, la Suisse et la Belgique sur le chocolat, les USA sur les sodas, l'Allemagne et les Pays-Bas sur la bière on verrait une levée de boucliers affirmant que les règles de la libre-concurrence sont bafouées. Cela ressemble à la fable du loup et de l'agneau où ce qui est vrai en deçà ne l'est plus au delà.

 

A l'heure où on signe des traités avec le monde entier, il est plus question d'alimenter en armes les pays du Tiers-Monde que d'apporter une aide sanitaire à la Somalie où il y a seulement 0,2 médecin pour 10 000 Habs.

 

Mais les effets les plus pervers de ce trafic aérien et maritime outrancier ne tarderont pas à se faire sentir. Selon un rapport des Nations Unies, d'ici 2050, 800 Ms de personnes vivant dans les villes côtières feront partie des réfugiés climatiques.

 

Enfin, si l'importance des flux commerciaux et la force de dissuasion sont des critères incontournables pour qualifier les membres du G7 et des NPI, d'autres paramètres mériteraient d'être pris en compte comme l'accès aux services d'assainissement encore refusé à 2,3 Mds de personnes (ref OMS). Si le gouvernement Modi a fait un effort considérable 40% de la population n'est toujours pas raccordée. On pourrait aussi parler de l'Espérance de vie qui recule constamment depuis 2014 aux USA (79 ans) et des connexions Internet qui stagnent depuis 2007 (un comble pour le pays du net/75%) ou de l'égalité hommes-femmes (France 11è et 1ère du G7/ Japon 114è et Inde 108è à la traîne), ou du nombre de délits et d'exécutions capitales aux USA et en Chine.

Ne manquer aucune publication de Jehan Augustin IZOARD en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires