Soie Pseudo
Retraitée du Privé et du Public dans différentes professions (de 1965 à 2013)  — Courseulles-sur-Mer (Calvados)
Sujet publié le 11 avril 2019 à 08h54
La réforme des retraites...
 

Nov.2018. "La génération 1963 première concernée par la réforme : les nouvelles règles seraient appliquées dès 2025 à tous les actifs présents sur le marché du travail. Dans ce cas, les personnes âgées de 62 ans à cette date – donc nées en 1963 - seraient les premiers à voir leur pension calculée selon les nouvelles règles. Dans ce cas de figure, la bascule des cotisations se ferait au 1er janvier 2025... https://www.notretemps.com/retraite/actualites-retraite/retraite-consultation-reforme,i183507

 

"64,7% des participants souhaitent le maintien des critères d’âge et de durée d’assurance. Des règles qui selon eux "assurent la solidité et la solidarité du système, en encourageant les personnes qui le peuvent à travailler le temps nécessaire." Paradoxe: la majorité des participants estime aussi que le départ à la retraite devrait être laissé au libre choix de chacun, à la condition d’avoir une information précise sur le montant de sa pension. En outre, la possibilité de départs anticipés pour les carrières longues ou les professions pénibles est soutenue par la majorité des répondants.

 

"92% des répondants défendent le maintien des retraites “plancher” (actuellement minimum contributif dans le privé ou minimum garanti dans le public) d’un niveau supérieur au minimum vieillesse (833€ en 2018) versé aux personnes ayant peu ou pas travaillé.

 

"Pour certains, la pension de réversion doit être maintenue car elle permet de "compenser les inégalités de salaire et donc de retraite entre les femmes et les hommes." Pour d’autres, elle devrait à terme être supprimée. Leur argument: "la retraite étant le reflet de la vie professionnelle, celle-ci est dû à un travailleur et non à son conjoint."

 

"Les réformes successives ont détérioré la confiance des Français dans le système de retraite. 63% des participants partagent ce constat. Le futur système universel à points suscite d’autres inquiétudes. Les participants s’opposent à un ajustement automatique des paramètres. Leur crainte: que la valeur du point varie mécaniquement à la baisse en cas de crise.

 

"La gouvernance de ce système de retraite interroge. Les citoyens consultés pointent les questions de la représentativité des partenaires sociaux, des changements de cap lors d’alternances politiques… Ils proposent de confier le pilotage du régime universel à "une instance indépendante et plurielle qui rassemble société civile, experts, élus et partenaires sociaux."

Ne manquer aucune publication de Soie Pseudo en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires