Association des Maires Ruraux de France

Politizr, en partenariat avec l'AMRF, vous donne la parole!

Ces articles de Vanik Berberian, président de l'Association des Maires Ruraux de France, vous font réagir? Exprimez-vous pour nous faire connaître votre point de vue!

Je m'exprime!
Vanik Berberian
Profil certifié

Maire de Gargilesse-Dampierre et président de l'Association des maires ruraux de France (AMRF)

 — Gargilesse-Dampierre (Indre)
Sujet publié le 18 septembre 2018 à 09h57
2 minutes
86 vues
Aucun commentaire
La commune rurale, aujourd’hui plus que jamais !
 

L’Association des maires ruraux de France tiendra son Congrès National le 22 septembre à Saint-Léger-les-Mélèzes (Hautes-Alpes) en présence de deux ministres : Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires et Elisabeth Borne, Ministre auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports. Seront notamment présents, Joëlle Martinaux, présidente de l’Union Nationale des CCAS, Jean-Louis Sanchez, délégué général de l’ODAS etSerge Barcellini, président du Souvenir Français.

 

À la veille de cet évènement, le Bureau de l’AMRF réaffirme l’importance de l’échelon communal dans notre organisation territoriale, dont le fondement n’a jamais été autant remis en cause par les décisions successives ou intentions de l’Etat et de l’Assemblée nationale. Ainsi, après le vote du Parlement le 31 juillet, dans le sillage de la funeste Loi NOTRe, dessaisissant la commune de toute liberté de choix dans la gestion de l’eau et l’assainissement, le rapport sur la future Agence nationale de cohésion des territoires préconise d’exclure la commune du bénéfice de l’ingénierie dont manquent cruellement en priorité les communes rurales.

 

Citoyens, engagez-vous!

 

Le Bureau en appelle aux maires ruraux et les invite à interpeller habitants et parlementaires pour expliquer la gravité de la situation et dénoncer tout ce qui peut affaiblir la commune, socle démocratique de notre pays. L’AMRF mettra progressivement à disposition des maires les outils d’interpellation tout comme elle les invite à se mobiliser comme jamais pour mener des actions de «résistance» dans les intercommunalités qui s’écartent de leur mission de coopération et de démocratie. Les errements de la gouvernance sont parmi les principales causes identifiées dans les motivations de la minorité de maires qui a décidé de jeter l’éponge avant le terme du mandat ou plus nombreux, qui envisagent de ne pas se représenter.

 

Convaincu que la réponse à ces attaques se formulera démocratiquement, le Bureau de l’AMRF a d’ores et déjà décidé le thème du dernier Congrès du mandat municipal en cours prévu en septembre 2019 : «Citoyens, engagez-vous!». C’est clairement un appel à agir pour préserver la démocratie de proximité, associer les citoyens et les inviter à s’investir dans la gestion municipale locale.

 

L’association le fera par exemple,en proposant aux jeunes du pays de s’engager au service du monde rural en trouvant dans les communes l’opportunité d’être accueillis dans un cadre propice au civisme et à la citoyenneté. Elle interpelle l’Etat et demande à être reçue par le général Daniel Ménaouine,en charge du groupe de travail sur le service national universel, pour lui faire part de sa détermination à faire du monde rural un espace d’accueil des jeunes en nombre.

 

Voir le programme

Ne manquer aucune publication de Vanik Berberian en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires