Françoise Vaconsin
Je suis mariée, j'ai 4 enfants 26-23 et 20 ans et j'exerce le métier d'assistante maternelle. Je suis aussi conseillère municipale dans un petit village de moins de 200 habitants.  — Le Crocq (Oise)
Sujet publié le 11 janvier 2019 à 09h48
Doléances d'une citoyenne
 

Organisation de l’état et des services publics.

 

Il est indispensable de faire des économies, la France atteint un taux de 100% du PIB.

 

Les députés

 

-Suppression d’un grand nombre de députés 350 au lieu de 577.

 

-Baisse des salaires des députés, c’est à dire environ 3000/mois au lieu de 5362e, salaires imposables évidemment

 

-Baisse des frais de mandat qui ne doivent excéder 3000/mois au lieu de 5840e

 

-Baisse du nombre d’assistants 3 maxi au lieu de 5 et de l’enveloppe de rémunération 7000 au lieu de 9618e

 

- 1 seul mandat ne pourra plus être exercé à la fois, ceci dans un souci de disponibilité et donc de résultat.

 

-Mise en place d’un ou plusieurs jours de vote dans le calendrier hebdomadaire ou mensuel de l’assemblée afin que plus jamais une loi ne passe avec, comme pour la CSG des retraités, 56 députés présent, 43 votes pour.

 

-Mise en place d’une déduction sur salaire si les députés ne sont pas présents lors des votes.

 

-Suppression de l’allocation des frais funéraires.

 

-Plus aucune présence de lobbyiste à l’assemblée, de même plus aucun cadeau ne pourra être accepté par nos politiques. Plus aucun projet de loi ne pourra être présenté par ceux-ci.

 

-La retraite des députés ne pourra pas être versée avant la date effective de la retraite c’est à dire 62,5 comme la population avec une retraite effective.

 

-L’allocation de retour à l’emploi ne dépassera pas 2 ans au lieu de 3, avec comme la majorité des Français 70% du salaire au lieu de 100%.

 

- Obligation de posséder un casier judiciaire vierge.

 

-Remise à niveau des salaires des employés de l’Assemblée Nationale dans un registre plus réaliste. De 6000e par mois passons à 2000e.

 

Les sénateurs

 

Lors de départ ou décès il serait judicieux de ne pas remplacer ceux-ci afin de minimiser le nombre de sénateur afin de passer de 348 à 170 maximum.

 

-Baisser l’indemnité parlementaire de base de 5599,80e revenons à un peu de réalisme 3000e.

 

-Baisser l’indemnité de fonction de 1441,95e passons à 700e

 

-L’Indemnité de résidence avec un tel salaire n’est pas indispensable.

 

-Le président se doit aussi de réduire son indemnité de fonction de 7166,49 il semble réaliste de passer à 4000e.

 

-Obligation de posséder un casier judiciaire vierge.

 

-Bien évidement vice-présidents de bureau, questeurs, présidents de groupe politique, de commissions, rapporteurs généraux et présidents de délégation baisseront aussi le montant de leur indemnité.

 

-Il ne peut y avoir aucun cumul de poste

 

-L’allocation de retour à l’emploi ne pourra excéder 2 ans au lieu de 3 actuellement et débutera à 70% comme pour les français.

 

-Les employés (maintenance) lors de leur départ de cette institution ne seront pas remplacés si cela est possible afin de faire des économies.

 

-Révision à la baisse des salaires des employés du sénat.

 

Les ministres

 

-Baisse du nombre de ministres, maximum 15

 

-Baisse du salaire de 10000e/mois à 7000e

 

-Retrait de l' indemnité de résidence de 232 ? 

 

-S’il y a logement de fonction, il n’est pas exclu qu’il soit mise en place une participation aux frais de logement.

 

-Bien évidemment les salaires sont imposables.

 

-Voiture de fonction avec 1 chauffeur, véhicule de gamme moyenne.

 

-Obligation de posséder un casier judiciaire vierge.

 

-Les employés (maintenance) de cette institution ne seront pas remplacés afin de faire des économies ainsi qu'une révision à la baisse de leurs salaires.

 

Agence, autorité, conseil supérieur, haut conseil et commissions du gouvernement français

 

Dont voici la liste :

 

. Conseil constitutionnel (9 conseillers et 4 Présidents)

 

. Conseil économique social et environnemental (233 conseillers)

 

Les 8 autorités publiques indépendantes sont :

 

• Agence française de lutte contre le dopage (AFLD)

 

• Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER)

 

• Autorité des marchés financiers (AMF)

 

• Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)

 

• Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C)

 

• Haute autorité de santé (HAS)

 

• Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (HADOPI)

 

• Médiateur national de l’énergie.

 

Les 18 autorités administratives indépendantes sont :

 

• Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (ACNUSA)

 

• Autorité de la concurrence

 

• Autorité de régulation de la distribution de la presse (ARDP)

 

• Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)

 

• Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL)

 

• Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

 

• Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN)

 

• Commission d’accès aux documents administratifs (CADA)

 

• Commission de régulation de l’énergie (CRE)

 

• Commission du secret de la défense nationale (CSDN)

 

• Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR)

 

• Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)

 

• Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CCFP)

 

• Commission nationale du débat public (CNDP)

 

• Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL)

 

• Défenseur des droits

 

• Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES)

 

• Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)

 

-Revoir à la baisse le nombres de conseillers et membres de commissions qui sont en place actuellement.

 

-Revoir à la baisse leurs salaires et frais de fonction

 

-Vérifier si elles sont bien nécessaires et en supprimer le cas échéant.

 

-Obligation de posséder un casier judiciaire vierge.

 

Les anciens présidents de la république

 

-Versement de la pension de retraite à 62,5 comme la population et avec condition d’une retraite effective.

 

-Baisse du montant de la pension de retraite de 5250 à 3500e

 

-Baisse de la rente mensuelle 11500e de par le Conseil Constitutionnel à 7000e

 

-Imposition des revenus comme tous les français.

 

-Mise en place d’un montant maximum qu’en au logement de fonction dans un montant réaliste. Il n’est pas exclu de participer aux frais de ce logement. 

 

-Baisse du nombre de garde du corps ou policiers des anciens présidents, 2 maximum.

 

-1 seul chauffeur avec une voiture de fonction de gamme moyenne

 

-Réduction du nombre de collaborateurs au secrétariat, 4 maximum.

 

-Suppression de la pension de réversion aux enfants du Président jusqu’à leur majorité.

 

-Obligation d’être en possession d’un casier judiciaire vierge.

 

Laissons l’intégralité du salaire et avantages à notre Président en poste et son 1er Ministre, ils ont beaucoup de travail devant eux afin de rétablir la justice sociale en France. Bien qu’ils pourraient aussi montrer l’exemple, un tel effort serait bien vu des français.

 

Démocratie et citoyenneté et fiscalité

 

- Demander l’avis des Français bien plus souvent par le biais de référendum et mettre en place le résultat obtenue.

 

- Lors d’élection, comptabiliser les votes blancs et nuls car ils sont l’expression des Français.

 

-Responsabiliser les banques et les sanctionner face aux évasions fiscales.

 

- Se donner les moyens et récupérer les 80 milliards d’évasion fiscale.

 

-Taxer les GAFA

 

-Travail auprès des p-d-g et actionnaires afin que de nombreuses entreprises ne soient plus fragilisées de par les ponctions de ceux-ci.

 

-Ne plus verser d’aide d’allocation familiale aux foyers gagnant plus de 6000e/mois. Vérifier la véracité des déclarations lors de gros montant ou de multiples paiement d’allocations.

 

-Vérifier la véracité des millions de carte de sécurité sociale

 

-Révision de la politique de répression sur les routes, en minimisant les radars. 

 

-Arrêt de la restriction du budget de la santé et fermeture des lieux de santé, plus encore en milieu rural.

 

-Arrêt des fermetures des services de l’état dans le milieu rural.

 

-Faciliter le transport en milieu rural.

 

-Arrêt de la taxation de nos anciens par la CSG

 

-Mettre en place un nouveau mode de calcul de la taxe d’habitation (si toujours en place) et foncière, celles-ci devant être pensées par rapport aux revenus et charges réelles de chaque foyer et non sur une base locative.Ce calcul pourra être mis en place pour les autres taxes

 

-Revoir la prise en charge d’un demandeur d’emploi, le calcul étant fait sur la base du salaire brut. Personne ne vit avec un salaire brut…

 

-L’Europe est une bonne chose, mais en ayant différentes lois et fonctionnements, cela ne peut fonctionner. 

 

Transition écologique

 

-Ne pas permettre aux salaires conséquents (7000e par mois dans le foyer) de toucher la prime pour l’achat d’un véhicule écologique. 

 

- Accompagner les plus humbles dans leurs démarches afin qu’ils puissent avoir accès à ces aides (prime habitat, voiture etc…). Aides qui devront être largement médiatisées.

 

-Le coût d’un véhicule plus écologique est très cher, permettre cette investissement par une subvention et des prêts à taux très bas, voire 0%. Les constructeurs pouvant aussi faire un effort en rognant sur leurs marges.

 

-Rendre accessible à tous la construction de logements écologiques. Les constructeurs faisant des efforts eux aussi sur leur marge.

 

-Demander aux industriels de penser à des emballages moins conséquents et inutiles, mais aussi limiter très sérieusement cette quantité de publicité papier, imposer une quantité maximale à l’année.

 

-Obliger chaque industriel et entreprise à penser et installer sa production afin de produit le minimum de déchets et de gaz toxiques sous forme de contrat citoyenneté. Comme la taxation ne fonctionne pas, il est temps d’en venir à une sanction qui pénalisera les récalcitrants comme une fermeture temporaire. Vérifier ces installations. Les industriels sont de gros pollueurs.

 

-Ne plus permettre que la majorité de nos achats (électro-ménager notamment) soient à leur conception conçu pour ne pas perdurer dans le temps. Qu’ils soient réparables !

 

-Revenir à des bouteilles en verre.

 

-En finir avec la taxe carbone qui ne soulage nullement notre planète et qui permet même de faire du bénéfice en revendant le superflus.

 

-Dynamiser le tri et le recyclage avec un système de pénalisation pour les pollueurs, travail d’utilité collective au service de la pollution mais aussi investir afin de trouver d’autres solutions.

 

-Ne plus jeter le surplus mais en faire profiter les plus pauvres, doit être obligatoire pour toutes les enseignes et artisans et mise en place de collectes, trop de produits alimentaires sont encore jetés.

 

-Arrêt de la surproduction des industriels, celle-ci ayant un lourd pouvoir sur l’écologie à bien des niveaux.

 

-Promouvoir la plantation d’arbres

 

-Demander l’entretien des rives et cours d’eau afin d’éviter des montées des eaux.

 

-Obliger l’aviation civile et le fret maritime à moins polluer en imposant un système de filtrage des gaz polluants pour pouvoir naviguer, voler, ils sont nombreux et très pollueurs.

 

- Ne plus accepter la pulvérisation de produits chimiques reconnus dangereux et cancérigènes ceci malgré les pressions et les différentes positions des différents pays européen.

 

-Travailler et revenir à une agriculture écologique.

 

Tous ensemble, sans exception, et avec le concours des pays européen, qu’il sera possible d’y parvenir, afin de remettre sur pied notre beau pays.

Ne manquer aucune publication de Françoise Vaconsin en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires