COVID-19

Covid-19

Prévention, gestion de la crise, anticipation, choix sanitaires, ...

Élu.e.s ou citoyen.ne.s, exprimez votre avis sur la pandémie ou consultez les opinions déjà exprimées!

Je m'exprime!
Jehan Augustin IZOARD
Auteur dramatique édité chez Atramenta.net.  — Europe du Nord
Sujet publié le 20 avril 2020 à 12h04
Dissonances
 

Alors que des sommités nous avaient annoncé que le Coronavirus n'était qu'une vulgaire "grippette" force est de constater que leur modestie n'est plus de mise. La pandémie qui sévit actuellement montre les limites des professionnels de la langue de bois. Le meilleur moyen de contredire une théorie spécieuse est encore de démontrer son absurdité.

 

1) Le Covid-19 a fait moins de morts que l'année 2018. Que compte-t-on ? Simplement ceux qui sont morts de la "grippette" annuelle, ou tous les autres ingrédients mortels (comorbidités comme cancer, Sida, alcoolisme, accidents de la route, accidents de travail, attentats, etc). Un journaliste-professeur vient nous l'expliquer si bien avec ses stats à l'appui qu'on se croirait revenu à l'époque de VGE et de son tableau noir. Libre à vous de capituler. Quant à moi, je conserve quelques doutes. Si la "grippette" en question n'est pas plus meurtrière que ses précédentes manifestations pourquoi diable l'économie mondiale est-elle paralysée ? Pourquoi ce Covid-19 nous conduit-il à un confinement depuis plusieurs semaines de manière inédite alors que les Européens ne sont pas habitués au port du masque en période de grippe ?

 

2) Comme personne n'allait se vanter d'avoir laissé échapper ce Covid-19 d'un laboratoire de Wuhan, il fallait trouver une théorie alternative pour justifier la propagation de l'épidémie devenue pandémie. Connaissant les mœurs alimentaires des Chinois, il n'était pas difficile de citer un bouc-émissaire. Pour cette occasion, on inventa même un cocktail original avec une victime sacrificielle : le pangolin. Pauvre bête, il n'avait pas besoin de ça, vu qu'il était déjà passablement braconné. Le seul avantage de ladite théorie était de faire passer les braconniers pour des criminels. Au départ, il fallait une valeur forte (repoussoir) dans l'imaginaire humain. La chauve-souris (=vampire=Dracula) était l'animal idéal générant un enchaînement rocambolesque. Elle pissait (ou déféquait) sur un serpent (animal maudit à l'origine de la perte du Paradis et de l'immortalité) ingéré ensuite par un pangolin qui finissait sa vie en ragoût. Cette recette étant connue pour ses vertus aphrodisiaques fait également partie de la cuisine africaine (Gabon, Sénégal, etc) où le nombre de victimes du coronavirus n'a pas atteint des sommets contrairement à l'Europe de l'Ouest. Pardon j'avais oublié qu'il y avait des restaurants chinois (et des Chinois) un peu partout dans le monde même s'il me semblait que les Italiens étaient adeptes des pâtes et de la pizza, et les Espagnols de la paella. Mais il faudra argumenter davantage pour arriver à me faire croire qu'on a servi du ragoût de pangolin dans les Ehpads en substitut du Viagra pour le quatrième âge au vu de l'hécatombe (7600 et +) qui a frappé ces établissements.

 

To be continued...

Ne manquer aucune publication de Jehan Augustin IZOARD en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires