Étienne Parrat
Habitant de Foix, Ariège  — Foix (Ariège)
Sujet publié le 14 février 2017 à 17h15
4 minutes
2 285 vues
Crotte à la fin!

Foix

Crotte à la fin!
 

Alors que les discussions du Café du Commerce tournent plus autour du côté fictif de certains emplois à l’Assemblée ou du côté fictif de certains programmes politiques, il est un sujet, bien réel celui-là, qui concerne tous les Fuxéens, et particulièrement ceux habitant le centre-ville. Un problème qui peine à trouver une solution depuis des décennies, qui semble même insignifiant aux yeux des élus mais qui a pourtant plus d’importance que l’on ne croît. Aussi, n’hésitons-nous pas à lancer le débat, et à pointer du doigt la chose: les déjections canines qui jonchent les rues de la belle cité comtale.

 

Maintes fois des Fuxéens ont tenté d’aborder ce sujet avec les élus; maintes fois il leur a été répondu que, soit cela n’était pas un problème, soit qu’effectivement il y avait un souci et que des actions seraient prises pour le gommer. Mais au fond, que savent les élus de cette petite ville de la récurrence des crottes de chiens sur le sol de nos rues? Peut-être pas grand chose dans la mesure où, reconnaissons-le, on ne les voit guère arpenter la ville (sauf exception de la Mairie au Monument aux Morts en de rares occasions). Ils traversent plutôt le centre-ville en voiture pour rejoindre le parking privé de la Mairie, et de ce fait n’ont pas à slalomer du trottoir à la chaussée, et de la chaussée au trottoir, tenter d’éviter l’objet du délit…

 

Mais au fond, y a-t-il réellement un problème? Un simple constat visuel (pour ne pas dire olfactif) des rues du centre-ville montre une quantité importante de crottes de chiens au sol. Mais est-ce normal, finalement anecdotique, ou bien préoccupant? Pour le savoir, tentons de vérifier dans de grandes villes (dont la concentration d’humains, bien plus haute, nous donne une probabilité d’avoir un ratio de chiens équivalent ou plus élevé). Toulouse: nous vous mettons au défi de relever le même taux de déjections canines sur les trottoirs et simplement dans la rue. Bordeaux : idem. Marseille: idem (cette ville a néanmoins d’autres problèmes avec les ordures ménagères). Paris: idem. Lisbonne, Londres, Bilbao,Vienne, Barcelone…. ne cherchez pas, toutes ces villes ont des trottoirs plus propres en centre-ville que Foix. Ce qui, bien entendu, ne signifie pas que ces grandes villes n’aient pas aussi des problèmes similaires. Mais en quantité moindre par rapport à Foix.

 

À Foix, vous avez en gros sur les trottoirs et chaussées trois sortes de revêtements: les pavés, le béton désactivé et l’enrobé. Entre les pavés et le béton désactivé, les crottes restent plus longtemps (surtout si quelqu’un a marché dessus), quant aux enrobés (de couleur marron lors de leur pose et qui virent sur le bordeaux délavé) ils forment un camouflage épatant. Il reste bien entendu le bitume gris qui ne cache rien, mais qui est tout autant pollué. La typologie des revêtements ne paraît donc pas propice à l’évitement par vos semelles…

 

Alors on pourrait dire, ou reconnaître, avoir un problème fuxéen et décider d’y remédier. La police municipale a tenté de mettre des amendes il y a 1 ou 2 ans. La municipalité à créé 2 ou 3 zones (type bac à sable) dédiées pourvues de distributeurs de poches plastiques pour ramasser. Mais visiblement, ou bien ces mesures ont montré leurs limites, ou bien la volonté n’a pas été suivie. Et l’argument du type « on en peut pas mettre un policier derrière chaque habitant » est nul et non avenu. En outre, la ville n’est pas régulièrement nettoyée au sol. De fait, le meilleur état des sols de la ville est, et il est triste de le reconnaître, lorsque qu’il a plu 2 ou 3 jours d’affilée...

 

L’ennuyeux dans tout cela, est que d’un côté cela exaspère la population, et que d’un autre, cela donne aux visiteurs une bien piètre image de la ville. Du genre à vacciner à vie d’y retourner. Or ce qu’ont du mal à comprendre les élus qui parlent de tourisme ariégeois à qui mieux mieux, et à fortiori avec les prochains grands travaux du château de Foix destinés -entre autre- à augmenter la fréquentation, c’est qu’on ne peut devenir une destination touristique si la ville est sale! C’est rédhibitoire!

 

Pointer ce vrai problème, n’est en aucun cas une attaque contre des élus, mais contre une absence de volonté politique locale à ce propos. Il est vrai que ce n’est pas un sujet avec lequel on peut aisément faire de la communication. Imaginez les gros titres de la presse locale: « Fébus boute les crottes hors la cité! », ou « Le temps des déjections canines est compté au Comté de Foix », ou « Plus belle la ville… ». Ridicule. Ce qui n’empêche nullement toute action en faveur de nos trottoirs et de nos semelles qui irait parfaitement avec la volonté affichée de redynamiser le centre ville. Et qui aurait du sens.

Ne manquer aucune publication de Étienne Parrat en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Réponses
Florence ROUCH
Profil certifié
Vice-présidente Communauté d'agglo Pays Foix - Varilhes | Présidente Smectom du Plantaurel | entrepreneure | #climat #énergie #déchets  — Foix (Ariège)
0
1 minute
894 vues
Statistiques Facebook disponibles dans le détail
Réponse publiée le 13 mars 2017 à 11h18
Florence ROUCH
Profil certifié
Vice-présidente Communauté d'agglo Pays Foix - Varilhes | Présidente Smectom du Plantaurel | entrepreneure | #climat #énergie #déchets  — Foix (Ariège)
0
2 minutes
1 006 vues
Statistiques Facebook disponibles dans le détail
Réponse publiée le 20 juillet 2017 à 00h19
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires