Joseph Camilleri
retraité, résident à Marseille.  — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 4 septembre 2019 à 09h56
Choc d'un rapport parlementaire pour juguler un fléau à plusieurs milliards.
 

Manquons nous en Haut de l'Etat d'une commission qui permet de mettre régulièrement à jour la base de donnée, de nos concitoyens, de nos professions libérales, de nos entreprises. Aujourd'hui à l'heure du numérique ! Publication de 'Capital' du 03  septembre 2019. Il existe un certain immobilisme, voire de mauvaise volonté à mettre en place des mesures. Après plus de 90 auditions d'experts de représentant de l'administration, associations, deux députés veulent croire à fin d'un Tabou. Selon la dernière estimation de l'Acoss, elle serait de l'ordre de 7 à 9 milliards d'euros.  Les constats suivants : Mettre à jour le Répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP). Ce fichier présente selon les deux députés 110 millions de personnes inscrites (nous sommes 67 millions de français). Cette mise à jour serait importante ,conditionne des versements de prestations, dans la même veine, 3,1 millions de personnes sont inscrites comme étant âgées de plus de 100 ans, alors que l'Insee dénonce 21000 centenaires dans l'Hexagone en 2016. Il est impossible d'affirmer qu'il y a 3,1 millions de fraudeurs , mais une possibilité d'un nombre de fraudes élevées. Un autre exemple ; dans le domaine de la santé la fraude représente 30% des dépenses, selon le rapporteuses et 80 % de ce montant serait attribuable aux professions de santé elles-mêmes ! "Un médecin qui consultait dans un Ehpad, a par exemple facturé 40 consultations, mais aussi...40 indemnités de déplacement ! Etonnant !

Ne manquer aucune publication de Joseph Camilleri en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires